Ma photo
Québec, Canada
En année d'étude en Maîtrise de Journalisme International à l'Université Laval. Et après...

Derniers commentaires

vendredi 5 octobre 2007

Et à la technique: c'est Bibi!



Vous me reconnaissez? C'est encore moi: kéké de service!

J'avais rien à faire cette semaine sur Planète. Alors comme j'étais sûr que mon émission favorite me manquerait, j'ai pris la régie. Oui, je sais, je cherche la merde...

Jamais fait de régie? Pas grave, ça avait l'air fastoche à la formation.

Et effectivement, ça avait l'air... Sauf qu'à la formation, j'étais le cobaye derrière les micros et que j'ai pas trop vu comment qu'on faisait. Mais heureusement, me disais-je alors, je serais bien entouré.

Ouais... Enfin c'est ce que je pensais, sauf qu'à la répèt' (je vous rappelle qu'on fait du direct) ma réal' était bien trop occupée à couper les pitchs des journalistes trop longs et à reprendre les reportages, ce qui fait que de temps en temps on était un peu juste. Pas grave, pendant la pause, je grave les CD comme il faut et je me fait une feuille de route (si jointe et un peu raturée).

Les erreurs techniques passent et on part, pas trop bien rodés, se coucher avant l'émission de demain.

Le lendemain, telle la marguerite qui goûte goulûment la rosée du matin, je me pointe à CHYZ, la bouche en coeur, pour observer la régie que je ne connais pas (Gaston aura un petit coup au coeur lorsque je lui annonce ça d'ailleurs). No Stress, c'est que du direct. "Ah non! Pas possible de rentrer avant 8h30! La dernière fois c'était exceptionnel mais on vous veut pas dans le studio" me dit un type moyen aimable... Ok. Keep Cool. De toutes façons ce doit être comme l'autre régie et ça va se faire à l'aise, Blaise.

Et bien non! Certes, c'est pas très complexe. Mais dans les manip de début pour me montrer, un peu en catastrophe, tout ce qu'il y a à savoir, on allume le micro de la régie. Et évidemment, quand l'émission démarre, on met facile 10 mn à s'apercevoir que c'est pour cela qu'on n'a aucun son en Régie. Panique à bord et lancement catastrophique, l'animatrice a le micro coupé et est quasi inaudible ("heureusement", je n'ai coupé que le sien... et les autres captent un peu).

On est à deux doigts de rendre l'antenne, quand je booste le volume de mon casque suffisamment fort pour toute la régie. On décide de continuer et rapidement on découvre l'origine de la panne et tout rentre, à peu près, dans l'ordre.

Sauf que...
Sauf que, loi de Murphy oblige, on n'arrive pas à joindre le duplex! Très pro, on souffle... Et on assume... "Annie (l'animatrice), prépare-toi à lancer la musique, on a un léger ennui technique avec l'Ukraine..." On souffle... On l'a! Et in extremis (et au ralenti, à la Matrix) "Noooon Annie!!! On l'a! Lance le duplex!"

Bon en gros voilà le pire que l'on ait traversé. Le reste, c'est des petits réglages et des petites merdes comme une ligne de téléphone quasi-inaudible, mais au moins on est vivant et je vous préviens, la semaine prochaine, c'est moi qui ait la réal'. Alors je veux que ce soit nickel pour la répèt si j'en bouffe un! Pour écouter les émissions, c'est ici: la une j'ai un reportage, la deux, une revue de presse et la trois, et bah, c'était aujourd'hui...

Alors la semaine prochaine, ne manquez pas: "Bibi à la réal!"

3 commentaires:

Pôpa a dit…

Quel apprentissage à la dure ! Effectivement, tu constates l'existence de la célèbre loi, très récurrente, de Murphy (une école à elle toute seule, cette p... de loi !), et tu sembles exceller dans les cours de "surf sur les obstacles" !!!
Quant à la gestion du stress, c'est apparemment aussi à la dure, non ?
Sympa, ton nouveau blog. Tes photos sont vraiment bonnes : c'est ta grand-mère qui va être fière et heureuse !!!

Julie a dit…

ouais c'est assez marrant d'écouter l'émission et d'entendre les variations de son ! ^^

Thom a dit…

Je t'emm...